Pages Navigation Menu

votre voyage à Bali en Indonésie

Fruits exotiques

Voici une petite liste de fruits exotiques que vous trouverez à Bali. La plupart de ces fruits sont vendus en importation dans les supermarchés asiatiques, sous forme de conserve, de surgelés et parfois au rayon frais.

  • Carambole (belimbing / star fruit) : fruit jaune en forme d’étoile, très frais et juteux
  • Durian : fameux fruit avec une odeur que la plupart d’entre nous trouveront désagréable, c’est un gros fruit lourd avec des épines (pouvant peser jusqu’à 10 kg…), la chair est jaune pâle et très moelleuse, à goûter. Pour ouvrir la carapace épaisse verte-jaune, il faut planter le bout du couteau à l’intérieur et écarter la carapace. Puis retirer la pulpe à l’intérieur et les noyaux avant de servir frais, en jus ou en glace.
  • Jambu air : petit fruit rose, rouge ou blanc, avec une forme de coche
  • Goyave (jambu batu)
  • Orange ou citron ou agrumes (jeruk) : goûtez aux oranges, elles sont plus acides qu’en Europe
  • Noix de coco (kelapa) : jus à goûter absolument avec une paille, puis la chair avec une cuillère
  • Litchi (leechee)
  • Fruits de la passion (marquisa)
  • Mangoustan (manggis) : fruit du mangoustanier, un arbre qui pousse en Asie du Sud-Est, seulement dans les zones tropicales aux pluies abondantes, connu également sous le nom de « reine des fruits » ou « fruit des dieux ». Il est très nutritif et bon pour la santé, il est très répandu en Asie mais encore inconnu en Occident. Ses qualités bienfaisantes sont nombreuses : par exemple, les dentistes en Indonésie les utilisent pour contrôler la douleur. Le fruit a la taille d’une prune, son écorce de couleur violette est dure et n’est pas comestible (n’essayez pas, sinon vous passerez la demie-heure qui suit à vous laver la langue….) A l’intérieur, la pulpe, en quartier et blanche comme de la neige, est délicieusement sucrée. Si vous voulez savoir le nombre de quartiers contient le fruit, regardez son dos et comptez le nombre de « pétales », ce sera le même nombre de quartiers !
  • Mangue (mangga) : nombreuses variétés. La mangue est surtout cultivée pour son fruit. Mango est surtout cultivé pour son fruit. Les fruits mûrs sont consommés frais, en tranches ou en jus. Les graines peuvent être utilisées comme aliments pour animaux ou les volailles en Inde, même être mangées en période de pénurie… Le bois de manguier est solide, résistant, et peut également être utilisé comme un bon charbon.
  • Fruit du jaquier (nangka) : le poids moyen d’un fruit du jacquier fait en moyenne 4 à 8 kg… Son épaisse enveloppe est rugueuse et jaunâtre, avec des petites épines. A ne pas confondre avec le Durian. Il faut tout couper de haut en bas, écarter le fruit et ne manger que la pulpe jaune qui est sucrée et bien parfumée, retirer le noyau (une grosse graine) à l’intérieur de chaque pulpe. Ne pas manger la partie un peu élastique. Le Jacquier est un arbre au bois jaune, servant à la fabrication de jolis meubles, mais ne pousse qu’en Asie. Le fruit se mange frais ou en composition de dessert.
  • Ananas (nanas) : dans la cuisine indonésienne, on ne retrouve que peu d’ananas dans leurs recettes. L’ananas est présent dans leur salade de fruits et crudités : le Rujak.
  • Papaye (papaya) : c’est un gros fruit vert, la chair intérieure est blanche puis devient jaune lorsque le fruit mûrit. Il faut retirer les petits pépins noirs. La papaye peut se manger verte en salade ou mûre en plateau de fruits frais, jus de fruits et dans des gâteaux.
  • Banane (pisang) : il existe de nombreuses variétés de bananes en Indonésie, de toutes tailles et de couleur jaunes, vertes, roses… les bananiers sont faciles à planter et poussent rapidement. Et à Bali, la banane se mange essentiellement en « pisang goreng », des beignets de bananes !
  • Rambutan (« rambut » veut dire cheveux ou poilu) : c’est un petit fruit qui ressemble au Litchi, à l’écorce épineuse de couleur rougeâtre et à la chair blanche, tendre, sucrée et légèrement acidulée, à déguster fraîche. Les rambutans poussent en grappe dans les pays tropicaux. Attention au noyau.

  • Snake fruit (salak) : fruit originaire d’Indonésie, très populaire, qui pousse en grappes, on en trouve aussi dans toute l’Asie du Sud Est. Sa peau est recouverte d’écailles comme des écailles de serpent. Lorsqu’il est bien mûr, l’écorce s’enlève assez facilement (les épines s’en sont détachées). Evitez de le toucher lorsqu’il est encore jeune, au risque de vous blesser avec les épines. La chair est blanche, assez dure et vous rappellera des gousses d’ail ! Attention au noyau.
  • Corossol (sirsak) ou anone : fruit du corossolier, originaire d’Amérique, en forme de coeur, un peu plus gros qu’une pomme. Sa peau fine et de couleur verte se retire facilement. Sa chair blanche et sucrée, très parfumée, se consomme fraîche, en jus, ou en glace. Eviter les graines noires.
  • Vous trouverez aussi des pommes (apel), ce sont des importations d’Australie, de Nouvelle-Zélande et des Etats-Unis

Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *